Pincees de magie de Noel

Les quatre filles du docteur March

Les quatre filles du docteur March par Louisa May Alcott

Bonjour!

Comment allez-vous?

Aujourd’hui, je participe à un carnaval d’articles sur le thème “souvenir d’un Noël enchanteur” organisé par Pierre du blog Mon Grand-Est. Dès que j’ai vu ce carnaval, j’ai su de quel livre je voulais vous parler. Ce livre a bercé tous les Noël de mon enfance/adolescence. Je l’ai tellement lu et relu que mon exemplaire a les pages qui s’échappent! Il s’agit d’un livre de Louisa May Alcott “Les quatre filles du docteur March”.

 

L’auteur

Louisa May Alcott est une romancière américaine née en 1832 et morte en 1888. Dès son plus jeune âge, elle écrit des nouvelles et des contes. Elle écrira plus d’une trentaine d’œuvres dans sa vie.

Pour écrire “Les quatre filles du docteur March” (“Little Woman” en version originale), elle s’inspirera beaucoup d’elle, de ses sœurs (elles sont 4 comme dans le roman) et de ses amies. Néanmoins, le docteur March en lui-même est très différent de son père. Son père était un philosophe qui n’a jamais fait instruire ses filles au-delà de l’école primaire et qui leur demande de pourvoir aux besoins de la famille en travaillant très tôt.

Adulte, elle défendra plusieurs causes pour la liberté. Le succès de son roman “Les quatre filles du docteur March” est tel qu’elle écrira 3 romans pour y faire suite.

L’histoire

“Les quatre filles du docteur March” raconte une année de la vie de 4 sœurs. L’intrigue se passe pendant la guerre de Sécession. Les quatre sœurs se prénomment Meg (Margareth), Jo (Joséphine), Beth (Elisabeth) et Amy.

Elles ont chacune un caractère bien marqué.

Meg, 16 ans, cherche à devenir une femme mais la pauvreté de sa famille y constitue un obstacle majeur selon elle.

Jo, 15 ans, est un vrai garçon manqué et ne rêve que d’aventures sans tenir compte de sa féminité. Elle est l’écrivain de la fratrie.

Beth, 13 ans, est une petite fille timide et la voix de la raison de ses sœurs. Elle est très douée pour le piano.

Amy, 11 ans, est très douée pour le dessin. Elle a une assez haute opinion d’elle-même et a du mal à respecter la place des autres.

Leur maman est leur guide. Elle leur montre un chemin de respect et de bonheur, malgré les difficultés quotidiennes.

Leur père est au front mais elles en gardent l’image rassurante d’un guide puissant vers la tolérance et le respect.

Enfin, elles ont une aide à la maison en la personne d’Hannah qui veille sur elles comme une seconde maman.

Le livre commence un peu avant Noël et nos héroïnes sont déprimées à l’idée de tout ce qu’elles n’ont pas et tout ce qu’elles sont obligées de faire contre leur volonté et leurs désirs.

Le jour de Noël, leur mère leur offre à chacune un livre intitulé “le livre du pèlerin” qui raconte le cheminement d’un homme vers un meilleur lui-même.

Elles vont donc décider de consacrer l’année à venir à faire éclore leurs qualités et faire ressortir le meilleur d’elles-mêmes.

Elles seront bien sûr soutenues par leur mère et Hannah ainsi que par leurs voisins et amis.

Le livre nous raconte leurs péripéties et tous les évènements dont elles vont devoir triompher pour atteindre leurs objectifs. Il se termine au Noël de l’année suivante.

L’extrait

“Beth frappa à la porte du bureau. Et quand une voix bourrue cria “Entrez!”, elle poussa la porte et s’approcha de M. Laurence qui avait l’air tout à fait déconcerté. Elle lui tendit la main et d’une voix qui tremblait à peine :

“Je suis venue pour vous remercier, monsieur, pour…”

Mais il avait l’air si bienveillant qu’elle en oublia son discours. Elle ne se souvint plus que d’une chose, c’est qu’il avait perdu la petite fille qu’il aimait. Alors elle lui mit ses deux bras autour du cou et l’embrassa.

Le vieux monsieur n’aurait pas été plus étonné si le toit de la maison s’était brusquement envolé. Mais ça lui fit plaisir – un plaisir indescriptible! Il fut tellement touché par ce petit baiser confiant que toute sa rudesse disparut. Il la prit tout bonnement sur ses genoux et appuya sa joue ridée contre celle, toute rose, de Beth, comme s’il venait de retrouver sa petite fille. A partir de ce moment-là, Beth cessa d’avoir peur de lui. Et confortablement installée sur les genoux de M. Laurence, elle se mit à bavarder avec lui comme si elle le connaissait depuis toujours. Car l’amour peut détruire la peur, et la reconnaissance vaincre la fierté.”

Ce que ce livre peut vous apporter

Ce livre a été écrit en 1868. C’est important de le garder en tête car cela se retrouve dans la façon d’éduquer les filles et les garçons. Les attentes sont bien différentes de celles que l’on connait aujourd’hui. Cette particularité mise à part, ce livre est très ouvert et encourageant vis-à-vis del’épanouissement personnel des filles pour l’époque.

L’auteur a clairement cherché à inspirer des générations entières de filles à écouter leur vocation et à se donner les moyens de vivre la vie de leur choix.

Ce que j’apprécie également énormément dans ce livre c’est qu’on laisse la part à chacun d’exprimer sa personnalité et de faire ressortir SES bons côtés et non des qualités imposées par un moule.

L’exemple le plus marquant est bien sûr celui de Jo, qui est l’héroïne du roman. Elle a un caractère bien trempé et l’auteur l’amène à évoluer en fonction de sa nature. Certes elle apprend à être plus féminine, mais uniquement pour se sentir mieux dans sa peau et accepter sa nature de femme. En dehors de ça, elle est libre d’écrire, de parler, de penser comme elle le souhaite.

En écrivant cet article, je me suis rendu compte que le développement personnel et la nature humaine m’intéresse depuis très longtemps.

Ce livre est pour moi une source d’inspiration.

Voici les “pincées de magie” principales que j’en retire.

– On a le choix de subir sa vie ou de la construire à son image.

– Il y aura toujours des évènements extérieurs pour contrarier nos envies, à nous de contourner ces obstacles pour avancer.

– Nous vivons en société, il est bon d’en tenir compte pour s’adapter à ses règles sans pour autant perdre sa personnalité.

Donner est aussi bon que de recevoir.

S’oublier au profit des autres ne les rend pas plus heureux, au contraire.

Ne penser qu’à soi ne nous rend pas plus heureux, au contraire.

En cette période de l’avent qui commence, on est plus facilement sensible à la générosité et à la gratitude. C’est une période un peu hors du temps, pleine de chaleur humaine.

Ce livre nous apporte une flamme de bon sens, d’équilibre, de bonté, de bonne humeur, d’introspection.

Alors si vous avez envie de vous poser au coin du feu avec un livre qui vous apporte tout cela et/ou que vous connaissez une jeune fille qui a du mal à trouver sa place entre soumission et rébellion, je vous conseille ce livre.

Je vous souhaite une excellente période de l’avent. Profitez-en bien!

A vous!

Et vous? Avez-vous lu ce livre?

Qu’en avez-vous pensé?

Cliquez sur les liens de partage si vous avez aimé cet article! Merci!

Laissez-moi vos commentaires pour répondre aux questions du « A vous! ».

A bientôt!

10 commentaires


  1. // Répondre

    Merci beaucoup Virginie pour ta participation à ce carnaval d’articles sur Noël ! C’est un beau choix de livre pour Noël… en fait, l’histoire des Quatre Filles du Docteur March, je la connaissais grâce au film de 1994. Mais bien sûr le livre original est bien meilleur… Bonne période de l’Avent et à bientôt 🙂


    1. // Répondre

      Merci à toi Pierre pour ce super thème de carnaval! 😉
      Perso, je ne connais absolument pas le film donc je ne peux pas comparer. Je n’ai pas voulu le voir de peur d’être déçue après avoir autant aimé le livre.
      Bonne période de l’avent à toi aussi.
      A bientôt! =)


  2. // Répondre

    J’aime beaucoup ton choix car je trouve qu’il touche a une partie plus qu’importante du développement personnel. On parle entre autre de confiance en sois, d’objectifs, et de rêves. Beaucoup en on besoin je pense. Bravo pour ton article 🙂


    1. // Répondre

      Merci beaucoup Benjamin! 🙂
      A bientôt!


  3. // Répondre

    Bonjour Virginie,

    Quel bonheur de vous retrouver, avec vos livres pleins de bons conseils et votre belle écriture.

    Je vous souhaite également une très bonne période de l’Avent.

    Nathalie


    1. // Répondre

      Bonjour Nathalie,
      Merci beaucoup pour votre mot, il me fait chaud au cœur.
      A bientôt.
      Virginie


  4. // Répondre

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire ce roman, cependant le résumé me donne envie d’aller l’acheter.
    Je suis d’accord avec toi sur les principales sources d’inspiration de notre vie. Nous avons qu’une seule Vie et seul nous-même sommes maîtres de la mener comme nous le souhaitons. Je souhaite à toi et à ta famille de très belles fêtes de Noël !!!


    1. // Répondre

      Bonjour Arnaud,
      Merci beaucoup pour ce retour! 😉
      N’hésite pas à le lire, c’est un roman parfait pour les soirées d’hiver devant un bon feu si tu as une cheminée accompagné d’une bonne boisson chaude. 🙂 Je trouve qu’il nous raccroche à des valeurs importantes que notre rythme de vie trépident nous fait perdre un peu de vue.
      A bientôt.
      Virginie.


  5. // Répondre

    Un de mes livres préférés quand j’étais jeune. J’aime beaucoup es pincées de magie que tu en retires. Je n’avais jamais vu ça sous cet angle à l’époque mais c’est vrai qu’il y a beaucoup d’inspiration là dedans à vivre la vie que tu veux et être qui tu as envie d’être. Et de belles histoires d’amour à la clé ce qui ne gâche rien. Un livre top.


    1. // Répondre

      Coucou Steph!
      Merci de ton retour! Ce livre a je pense marqué pas mal de personnes, c’est pas pour rien qu’il est un classique!
      Je te rassure, à 15 ans, moi non plus je ne voyais pas toutes les pincées que j’en retire aujourd’hui. Cependant, je reste persuadée qu’elles se sont imprégnées dans mon inconscient.
      La lecture est quand même un outil fabuleux pour se réaliser!
      A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *