Gratitude et realite

Couv ho'oponoponoN.indd

 

 

Bonjour!

Comment allez-vous?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une technique ancestrale hawaïenne : Ho’oponopono au travers du livre écrit par Marie-Elisa Hurtado-Graciet et le Dr Luc Bodin.

Cet article est publié dans le cadre du carnaval d’articles sur le thème de la gratitude sur le blog les diamants du bien-être. Vous pouvez trouver les résumés et les liens de tous les articles de ce carnaval ici!

 

 

Les auteurs

Marie-Elisa Hurtado-Graciet se consacre depuis 2003 à la guérison et au développement personnel. Elle est praticienne en PNL (Programmation Neuro-Linguistique), en EFT et autres techniques psycho-énergétiques telles que Ho’oponopono. Elle anime des conférences et des ateliers en France et en Espagne sur ces spécialités.

Luc Bodin est docteur en médecine, spécialisé en médecines douces et diplômé en cancérologie clinique. Il est conseiller scientifique auprès  de plusieurs revues de santé. Il est également auteur de plusieurs livres sur ses domaines de compétences. Il organise de nombreux stages ouverts à tous sur les soins énergétiques.

Contenu

Le livre s’articule en 5 grandes parties et 3 méditations.

1. Découvrir Ho’oponopono

Dans ce chapitre, on découvre les origines d’Ho’oponopono. Cette pratique a été mise au point par Morrnah Simeona, une chamane hawaïenne. Elle s’est inspirée d’un ancien rituel utilisé par les villages pour résoudre les conflits communautaires.

Elle l’a adapté pour que l’on puisse l’utiliser tout seul.

La philosophie d’Ho’oponopono se base sur 5 principes :

– la réalité physique est une création de mes pensées

– si mes pensées sont erronées, elles créent une réalité physique imparfaite

– si mes pensées sont parfaites, elles créent une réalité physique pleine d’amour

tout est à l’intérieur, tout existe en pensées dans mon esprit

je suis le créateur de mon univers physique tel qu’il est et si je corrige mes pensées, je peux corriger ma réalité

Ensuite, les auteurs nous expliquent ce qu’est une pensée erronée. Ces pensées proviennent de mémoires erronées qui ont été créées suite à un évènement douloureux, une mauvaise expérience de notre passé (y compris générationnel). Ces mémoires conditionnent notre réalité et nous ne percevons le  présent qu’à travers ces filtres.

Pour Ho’oponopono, le point de départ est donc à l’intérieur de nous et commence par notre volonté de changer notre perception du réel.

 

2. Ho’oponopono et notre identité

Pour arriver à pratiquer correctement Ho’oponopono, il faut prendre conscience que notre Moi intérieur est en fait composé de 4 parties :

le subconscient qui est notre enfant intérieur, la partie émotionnelle. C’est lui qui stocke nos mémoires.

le conscient qui est notre mental, notre intellect. C’est lui qui nous permet de faire des choix.

le superconscient qui est notre âme. Il fait partie de nous mais il est dans une autre dimension. Il ne se laisse pas influencer par nos mémoires et il est relié au Créateur divin.

l’intelligence divine qui se trouve en chacun de nous et qui nous relie tous. C’est elle qui va nettoyer nos mémoires. Elle est composée exclusivement d’Amour absolu.

Ainsi, grâce à Ho’oponopono, lorsqu’un problème intervient dans la vie d’une personne, son conscient reconnait une mémoire erronée et décide donc de la confier à son âme pour que son intelligence divine la nettoie. A partir de là, la personne n’a plus rien à faire. Elle peut lâcher prise et laisser faire la divinité en elle.

La réussite de cette méthode passe donc par l’harmonie entre les différentes parties intérieures de notre être.

Pour cela, Ho’oponopono utilise un mantra de 4 mots :

Désolé, pardon, merci, je t’aime.

Désolé, pardon : pas de culpabilité bien sûr. Il s’agit ici de se libérer de cette pensée en nous pardonnant d’avoir une mémoire erronée.

Merci : Un des 2 mots magiques. La gratitude a d’énormes pouvoirs sur notre vie et Ho’oponopono utilise cette formidable énergie. Il s’agit de remercier notre mémoire erronée car elle nous permet de nous améliorer et de nous remercier (nous et notre divinité intérieure) de nous libérer de cette mémoire.

Je t’aime : L’autre mot magique. S’il y a pardon et gratitude, il y a amour. Il s’agit ici d’amour envers soi, envers cette mémoire qui nous a fait progresser et envers notre divinité intérieure qui a nettoyé notre mémoire.

En résumé, Ho’oponopono nous met face à nos responsabilités. En effet, selon cette philosophie, nous sommes le créateur de tout ce qui nous arrive. Cela peut donner le vertige mais c’est aussi extrêmement libérateur puisque nous avons le pouvoir d’améliorer notre réalité. Et ça aussi, ça peut faire peur. Cependant, nous ne sommes pas seuls face à cette création. Nous sommes épaulés par notre divin intérieur.

C’est donc à la fois une prise de responsabilité et un lâcher-prise quant à nos attentes puisque la dernière étape d’Ho’oponopono est qu’il ne faut rien attendre! Selon cette méthode, le divin en nous agit au mieux de notre intérêt sans que l’on n’ait de prise dessus. C’est une question de confiance et de foi en nous-même.

3. Ho’oponopono en pratique

Comme vu au-dessus, Ho’oponopono peut se résumer par “responsabilité, amour et abandon dans la foi”.

Voici le déroulement d’une séance type :

Penser au problème (relationnel, santé, financier…). Attention, un à la fois. Il faut bien prendre le temps de cerner le VRAI problème, avec les émotions qu’il nous procure.

Prendre contact avec notre divinité intérieure.

Respirer : pieds au sol, dos droit, inspirer sur 7 temps, bloquer la respiration sur 7 temps, souffler sur 7 temps, bloquer la respiration sur 7 temps. Faire ceci 9 fois. Cela permet de mettre en contact toutes les parties de notre être et de rester connecté au présent.

Repenser au problème et répéter : désolé, pardon, merci, je t’aime plusieurs fois, jusqu’à ce que vous ressentiez que c’est suffisant.

Accueillir l’inspiration : suite au nettoyage, votre âme va vous envoyer des inspirations, des idées. Vous pourrez les mettre en action pour construire une autre réalité.

Concrètement, Ho’oponopono va :

– rendre votre vie plus légère et plus fluide

– vous permettre de garder le cap

– vous recentrer

– vous permettre de retrouver votre véritable identité

– vous aider à trouver la paix intérieure

– vous aider à appréhender les difficultés avec facilité voire avec humour

4. Ho’oponopono au quotidien

Voici quelques exemples du champ d’action d’Ho’oponopono :

problème relationnel : pour sortir du conflit

problème financier : pour vous ouvrir à de nouvelles solutions ou opportunités

un obstacle : pour vous aider à contourner ou carrément éliminer cette entrave

une dépendance : pour vous en libérer

le stress dû à un grand évènement : pour vous faire lâcher-prise sur vos attentes et concentrer votre énergie à faire de votre mieux

surpoids : pour vous aimer comme vous êtes et prendre soin de vous

–  au coucher : pour se nettoyer des mémoires erronées de la journée et exprimer notre gratitude et notre amour pour tous les bienfaits que l’on a reçus

au réveil : pour lâcher nos attentes sur les actions de la journée, pour exprimer notre gratitude et notre amour pour tous les bienfaits que l’on va recevoir et pour harmoniser toutes les parties de notre être

nettoyage du corps : pour prendre pleinement conscience de notre réalité physique, nous maintenir en bonne santé et exprimer gratitude et amour envers notre corps

nettoyage des liens familiaux : pour les rendre plus doux, plus fluides, plus faciles et pour exprimer notre gratitude et notre amour de faire partie d’une Histoire, quelle qu’elle soit.

5. Un chemin d’évolution

Tout d’abord, Ho’oponopono nous permet de sortir du triangle toxique de : sauveur/victime/bourreau. Il nous permet de devenir maître de notre vie.

Ensuite, c’est un chemin et non un but. Ho’oponopono, une fois que l’on a adhéré, devient un rituel quotidien.

Enfin, cet enseignement permet de nous relier les uns aux autres puisque si nous créons une réalité impliquant quelqu’un, ce quelqu’un crée lui aussi une réalité nous impliquant.

La physique quantique s’intéresse d’ailleurs de très près à toutes ces réalités énergétiques et spirituelles.

En conclusion, Ho’oponopono nous montre que nous ne sommes pas des êtres humains recherchant leur nature spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant, dans cette vie, une expérience matérielle.

Annexes

– méditation pour se connecter à son Moi supérieur

– méditation pour se connecter à son enfant intérieur

– exercice utilisant le procédé Z-point : permet de faciliter, par un mot-clé, le processus de nettoyage.

Extrait

Cultiver les relations entre les différentes parties de soi.

Les différentes parties de l’identité d’un individu interagissent sans arrêt entre elles. Chacune est importante et a son rôle à jouer. L’objectif final est que toutes les parties soient en parfaite harmonie. Car si l’une d’entre elles domine les autres, la personne ne pourra pas retrouver sa véritable identité. C’est grâce à l’union de toutes ses parties que la personne deviendra et réalisera ce qu’elle est véritablement. Il est donc très important de développer et de cultiver de bonnes relations entre toutes les parties de son être.”

Ce que ce livre (et donc Ho’oponopono) peut vous apporter

J’ai lu ce livre il y a 6 mois déjà. Et j’ai eu besoin de tout ce temps pour en saisir toute l’essence. Je n’arrivais absolument pas à me sentir à l’aise avec cette approche très spirituelle de notre réalité. Je ressentais un malaise sans comprendre pourquoi.

Entre temps, j’ai expérimenté plusieurs techniques de développement personnel. Et grâce à mon entourage et à la méditation, j’ai compris. J’ai compris que j’avais peur de ne “rester” que dans le confort du bien-être spirituel.

En effet, pour moi, nous sommes la somme de 3 parties :

notre corps qui est l’Action

notre esprit qui est la Réflexion

notre âme qui est l’Amour

Or, dans la spiritualité, il est très tentant de ne se concentrer que sur notre âme. C’est tellement agréable! On est baigné d’Amour! Plus rien n’a vraiment d’importance! Et cela crée un déséquilibre. Ce n’est pas la réalité pleine et entière. Bien sûr que cet Amour absolu est important dans notre Vie et s’il n’est pas présent du tout, nous ne sommes pas complets. Il faut trouver le juste milieu et l’harmonie entre nos 3 parties.

Suite à cette prise de conscience, j’ai pu m’ouvrir à Ho’oponopono. En effet, cette méthode repose sur l’équilibre.

Ce que j’ai principalement retenu d’Ho’oponopono, c’est la gratitude.

En effet, quand on arrive à remercier nos difficultés pour l’enseignement qu’elles nous apportent, je suis persuadée qu’on peut tout surmonter.

La kinésiologie m’avait déjà ouvert à la responsabilisation de notre réalité (cf : Et si le bonheur vous échappe quand même). Ho’oponopono a rajouté la gratitude.

Je vais vous raconter un exemple concret de ce qu’Ho’oponopono m’a apporté.

Comme vous le savez si vous avez lu mon défi, il y a 20 mois, j’ai vécu une séparation difficile. Et malgré tous mes efforts, je n’arrivais pas à clôturer cette partie de ma vie. J’en avais envie, très envie, mais je n’y arrivais pas pleinement. Alors, j’ai rouvert mon livre Ho’oponopono et j’ai pratiqué une séance. Pour me défaire de ce lien définitivement. Je savais qu’il n’avait plus aucune raison d’être.

Et deux jours après, je suis tombée sur un article de Stéphanie, du blog Les diamants du bien-être qui parlait de la lettre de gratitude pour se débarrasser du passé. J’ai eu peur, très peur même. Mais je l’ai écrite cette lettre. Et aujourd’hui, je suis LIBRE!

Alors, oui, la gratitude et l’Amour ont un impact profondément positif sur votre Vie. Mais ils n’ont d’intérêt que s’ils sont solidement raccrochés à votre réalité, à votre quotidien.

Pour atteindre l’harmonie entre nos 3 parties, il faut avoir Foi en soi, Confiance en notre capacité à trouver l’Equilibre et à le maintenir.

Ho’oponopono est une méthode qui peut nous y aider.

Et vous?

Connaissez-vous Ho’oponopono?

Quels sont vos ressentis?

Cliquez sur les liens de partage si vous avez aimé cet article! Merci!

Laissez-moi vos commentaires pour répondre aux questions du « Et vous? ».

A bientôt!

4 commentaires


  1. // Répondre

    Merci pour cet article à l’approche pratique et détaillé. Il est vrai que ça semble être le « défi » à relever de notre époque que d’équilibrer les 3 parties de notre être spirituel, incarné dans un corps physique et ayant un mental très actif… Vaste et passionnant sujet… 🙂


    1. // Répondre

      Bonjour Carmen,
      Merci beaucoup pour ce retour positif!
      Oui, quel challenge! J’espère que notre époque saura le relever! 😉
      A bientôt!


  2. // Répondre

    Un livre avec un sujet que j’ai mis de côté depuis plusieurs mois, du coup ce que tu en dis me donne envie de me plonger dedans ! J’hésitais entre plusieurs livres sur ce thème, et je crois bien que je vais choisir celui-ci, étant donné tout ce que tu en dis. Le côté pratique me plaît beaucoup.

    J’adore ce passage ! :  » Ho’oponopono nous montre que nous ne sommes pas des êtres humains recherchant leur nature spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels ayant, dans cette vie, une expérience matérielle. »
    Oui ! oh combien oui !!!

    Grand merci pour cet article, Viriginie. 🙂


    1. // Répondre

      Bonjour Odile!
      Merci beaucoup pour ton retour si positif! =D
      N’hésite pas à revenir donner ton ressenti sur cette méthode une fois que tu l’auras testée!
      A très bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *