Comment s aimer pour avoir confiance en soi

mange prie aime

“Mange, Prie, Aime” de Elisabeth Gilbert

Bonjour!

Comment allez-vous?

Aujourd’hui je vous fais partager un article sur la confiance en soi dans le cadre de l’événement interblogueurs “Avoir enfin confiance en soi” sur le blog Folle autonomie au travers du livre “Mange Prie Aime” de Elisabeth Gilbert.

L’auteure

Elizabeth Gilbert est une romancière, essayiste et biographe américaine. Elle a publié “Mange, Prie, Aime” en 2008 puis 5 romans ensuite dont “Mes alliances” en 2010 qui est la suite de “Mange, Prie, Aime”.

 

L’histoire

Ce livre est autobiographique. En effet, il raconte une année de la vie de l’auteure suite à son premier divorce. Pour se reconstruire et découvrir son moi profond, Elisabeth va partir un an en voyage. Elle va passer 4 mois en Italie, 4 mois en Inde et 4 mois à Bali.

Son témoignage se découpe donc naturellement en 3 parties.

 

1ère partie : L’Italie

Dans la première partie, elle va nous raconter comment elle a appris à profiter des plaisirs simples de la vie, à la manière des Italiens et de leur “bel farniente” (la beauté de ne rien faire). Elle va apprendre à se faire plaisir, sans culpabilité. Elle va redécouvrir le bonheur simple de profiter des gens que l’on aime autour de plats plus délicieux les uns que les autres.

C’est une période sans stress, sans contrainte, uniquement axée sur ”se faire plaisir” et “ne rien faire”. Elle va quitter l’Italie avec des kilos en plus et de la tristesse en moins.

 

2ème partie : L’Inde

Ces 4 mois se passent plus précisément dans un ashram. C’est un lieu de culte où se retrouvent des adeptes du monde entier, quelque soit leur religion, pour apprendre à communiquer avec leur moi intérieur.

Cette période va la mettre à rude épreuve. Elle va devoir se débarrasser de ses pensées parasites qui lui pourrissent la vie. On va découvrir qu’elle a pas mal de difficulté à trouver sa paix intérieure mais qu’à force de persévérance, elle va y parvenir. Elle va pour ça être aidée essentiellement d’un autre adepte et des habitants permanents de l’ashram. Elle va quitter l’ashram apaisée.

 

3ème partie : Bali

On pourrait résumer cette partie par “équilibre et amour”. A Bali, Elisabeth va apprendre auprès de 2 guérisseurs. L’un est homme âgé qui va lui apprendre de nouvelles techniques de méditation et qui va lui insuffler de nouvelles approches philosophiques de la Vie. L’autre est une jeune femme qui va lui donner l’impulsion pour s’ouvrir à nouveau à l’amour.

Elle va rencontrer son second mari. Malgré ses peurs et grâce à tout son travail spirituel, Elisabeth va accepter cet amour et le vivre pleinement. Elle va quitter Bali en paix avec elle-même, amoureuse et riche de nouveaux amis. Elle a trouvé son chemin du bonheur et son équilibre!

 

L’extrait

“- Quand j’essaie de méditer, je n’arrive apparemment qu’à me chamailler avec moi-même.

– Parce que ton égo essaie de s’assurer qu’il reste maître de la situation. C’est ça que fait ton égo. Il te maintient dans un sentiment de séparation, il te maintient dans la dualité, il essaie de te convaincre que tu es imparfaite, que tu es en miettes, que tu es seule, et il t’empêche de te voir comme un tout.

– Et ça m’avance à quoi de savoir ça?

– A rien. Le boulot de ton égo, c’est pas de te rendre service. Son seul boulot, c’est de conserver son pouvoir. Et là tout de suite, ton égo est mort de trouille parce qu’il est sur le point de se faire ratatiner. Continue sur ce chemin spirituel, bébé, et les jours de ce sale gosse sont comptés. Dans très peu de temps, ton égo sera au chômage, et c’est ton cœur qui prendra toutes les décisions. Du coup, ton égo lutte pour sa survie, il essaie de te mettre au piquet dans un coin, loin du reste de l’univers. Ne l’écoute pas.

– Comment ne pas l’écouter?

– Tu as déjà essayé de retirer un jouet des mains d’un petit môme? Il n’aime pas ça n’est-ce pas? Il commence à lancer des coups de pied, il se met à pleurer. La meilleure façon de retirer un jouet des mains d’un jeune enfant, c’est de distraire le gamin, de lui donner autre chose avec quoi jouer. De détourner son attention. Au lieu d’essayer d’arracher de force des pensées de ton esprit, donne-lui un truc encore mieux avec lequel jouer. Un truc plus sain.

– Comme quoi?

– Comme l’amour, Superette. Comme le pur amour divin.”

Ce que ce livre peut changer en vous

Ce livre est un témoignage puissant. Il nous enseigne que la distance que nos rythmes et façon de vivre mettent entre nos besoins fondamentaux et nos actions est extrêmement préjudiciable à notre confiance en nous, à notre bien-être et à notre bonheur.

En effet, n’avez-vous jamais eu l’impression d’agir en dépit de votre bon sens? D’aller complètement contre votre personnalité? Seulement vous avez agi quand même parce qu’ on vous l’a appris comme ça ou parce que “c’est ce qui se fait” ou parce que vous avez eu peur de déplaire, etc… Les raisons peuvent être multiples mais le constat est le même, nos actions ne sont pas en accord avec nous même.

Ce livre nous présente une méthode pour renouer avec notre Moi. Celui qui est nous sans aucune influence. Puis il nous indique qu’on doit l’accepter puis l’aimer. A partir de là, tout est possible!

Vous allez surement penser (tout comme moi) que c’est génial comme concept mais que s’il faut partir au bout du monde pendant un an pour ça, ça va être compliqué.

Suite à la lecture de ce livre, j’ai beaucoup réfléchi. En effet, le résultat qu’atteint l’auteure au bout d’un an est celui que je cherche à atteindre. Trouver le chemin de mon bonheur, de mon équilibre. Et je ne pense pas qu’il soit indispensable de parcourir le monde pour cela.

Chaque personne ressentira ce livre d’une façon qui lui est propre. Cependant, voici les grands axes d’apprentissage qu’il peut vous apporter :

– Le premier pas, c’est prendre conscience que notre vie peut mieux nous correspondre.

– Le second : pour cela, nous devons mieux nous connaître.

– Le troisième : pour cela, nous devons nous accepter tel que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts. Ne pas nous voiler la face ou chercher à nous transformer. Nous sommes NOUS. Ni PLUS, ni MOINS.

– Le quatrième : nous sommes une partie de la Vie. A ce titre, nous ne pouvons pas nous rejeter. Qui songerai à rejeter une création de la Vie? Nous acceptons bien comme un fait universel que chaque créature vivante à son rôle à jouer, qu’elle est importante. Nous les respectons toutes. Et bien, nous sommes une créature vivante! Nous faisons partie de ce Monde avec notre rôle à jouer!

A partir de là, nous pouvons donc nous AIMER! Pleinement, totalement et inconditionnellement.

Et si nous nous aimons, tout est possible.

Si nous nous connaissons, que nous nous aimons, nous avons confiance en nous. Et cet amour et cette confiance est capable de déplacer des montagnes! C’est une révélation puissante qui peut bouleverser votre Vie, en MIEUX!

 

Et vous?

Avez-vous lu ce livre?

Qu’en avez-vous pensé et retiré?

Cliquez sur les liens de partage si vous avez aimé cet article! Merci!

Laissez-moi vos commentaires pour répondre aux questions du « Et vous? ».

A bientôt!

Cet article participe à l’événement interblogueurs “Avoir enfin confiance en soi” sur le blog Folle autonomie.

4 commentaires



  1. // Répondre

    Il a l’air génial ce livre. Elle a bien de la chance la dame, c’est exactement ça qu’il me faut. Pas besoin de partir faire un tour du monde comme tu dis mais alors si t’as la possibilité, ça accélère carrément les choses. En plus, quoi de mieux pour déconnecter vraiment que les voyages ? En plus, gastronomie italienne, apprendre à méditer en inde puis aimer à Bali, je signe de suite.
    Après promis, j’écrirai un livre sur lequel tu pourras faire un article.


    1. // Répondre

      Hihihi! Chiche! Ce sera un immense honneur! =)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *